Le Jansénisme

C’est un Courant religieux qui se développa au XVIIe siècle au sein de l’Église catholique, il trouve ses racines dans les écrits de Saint Augustin sur la grâce.
Cette doctrine, inspirée par les écrits de Baïus, un professeur de Louvain (dont la thèse a été condamnée en 1567 par le pape Pie V), a été formalisée dans l’Augustinus, un ouvrage posthume de Cornelius Jansen, évêque d’Ypres, publié en 1640. Dans ce texte, dont cinq propositions seront à plusieurs reprises condamnées par Rome (en 1643, 1653 et 1656), Jansénius explique que la grâce de Dieu, nécessaire au salut de l’âme humaine, est accordée ou refusée par avance, sans que les œuvres du croyant, tout entaché du péché originel, puissent changer le sort de son âme. 
Cette vision du salut s’oppose à celle soutenue à l’époque par les jésuites, qui plaident pour une grâce divine suffisante, laquelle apporte à l’homme tout ce qui lui est nécessaire pour faire le bien, mais ne peut faire effet que par la seule décision du libre arbitre de l’homme.
Le philosophe Blaise Pascal en sera l’un des principaux avocats du Jansénisme.
Parmis la société de Port-Royal, on trouvera aussi des personnalités comme Jean Racine ou Monsieur de Sainte Colombe.


Simon Icard – Qu’est ce que le jansénisme

Conférence de Simon Icard.
Simon Icard, chercheur au CNRS, travaille sur les religions du Livre, les philosophies et théologies de l’Antiquité, du Moyen Age et de l’époque moderne, avec un intérêt particulier pour le jansénisme.


Le Jansénisme

Laurence Devillairs, enseignante en philosophie et en théologie au Centres Sèvres (Paris) et Hélène Michon, spécialiste de littérature française du XVIIe siècle.
KTOTV 20/10/2013.


Blaise Pascal et le jansénisme

Laurence Devillairs, philosophe et directeur littéraire aux éditions du Seuil et Gérard Ferreyrolles, professeur de littérature à la Sorbonne.
KTOTV 17/06/2012.


Jean-Michel Dufays – Le jansénisme en France aux XVIIe et XVIIIe siècles

Cours de Jean-Michel Dufays.
Qu’est-ce que le jansénisme et quelle est l’origine de son succès ? Comment expliquer la violence de la réaction politique à son égard ? Sous quelles formes renaît-il au XVIIIe siècle ? En reste-t-il des traces aujourd’hui ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *